Urgent – Guinée: Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo obtiennent la « liberté sous condition »

Les deux responsables du front national pour la défense de la constitution Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo bénéficient d’une liberté sous condition. Arrêtés le 06 mars dernier au domicile d’un des accusés, ces militants anti troisième mandat passeront leur prochaines nuits auprès de leurs famille après quatre jours passés à la maison d’arrêt de Conakry.

Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo ont en effet été inculpés par le parquet de Mafanco trois jours après leur arrestations et déférés à la maison centrale. Il faut signaler que les avocats de ces deux responsables du FNDC ont saisi la cour d’appel à la suite de leur inculpation en début de semaine, pour demander une annulation pure et simple de la procédure les visant.

Après examen de ce recours, la Chambre de contrôle de l’instruction de la Cour d’Appel a rendu son arrêt ce jeudi 12 mars 2020 dans l’après-midi. Elle a ordonné la libération « sous condition » de Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, selon une source proche du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 9 =