Santé : point sur l’état d’avancement des travaux du CHU Donka

Les travaux de rénovation et extension du centre hospitalo-universitaire de Donka avance à grand pas. En marge de la conférence du WAQF qui se tiendra ce mercredi dans la capitale guinéenne, la ministre du Plan et du Développement Economique en compagnie du Président du Groupe de la Banque islamique de développement bandar Mohamed Hajjar se sont rendu sur le chantier pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. 

La rénovation du CHU Donka est cofinancé par la Banque Islamique de Développement à hauteur de 32 millions de dollars. Dans le cadre de cette extension-là BID fournit les équipements à l’hôpital et assure la formation des cadres qui y exerceront. Le Fonds Saoudien quant à lui à financer toutes les démarches et activités allant dans le cadre du génie civil à hauteur de 28 millions de dollars.

Ainsi, après constat dans les différents locaux de l’hôpital, Bandar Mohamed Hajjar se dit satisfait de l’avancement des travaux de haut niveau. À terme, l’hôpital pourra accueillir 600 lits répartis dans différentes spécialités. Cette infrastructure est une œuvre importante aux yeux des populations de la capitale mais aussi ceux de l’intérieur dans l’amélioration des conditions de leurs santés.

Pour sa part, la ministre du Plan et du Développement Économique Hadja Mama Kanny Diallo a rappelé que la Banque Islamique de Développement est l’un des premiers partenaires de la Guinée très actifs qui appuient considérablement le groupe consultatif après la réunion de Paris en 2017, avec des engagements pour accompagner le gouvernement guinéen. Parmi leurs engagements, figure le projet de l’hôpital Donka à hauteur de 60 milliards, qui deviendra l’un des plus grands de la sous-région a-t- elle précisé.

Au-delà de la rénovation et de l’extension de l’hôpital Donka, la Banque Islamique de Développement finance le projet pour la distribution d’eau potable pour faciliter l’accès à tous. La BID compte investir dans les années à venir dans le domaine des infrastructures et du développement humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 16 =