RDC: l’Eglise met en garde les promoteurs d’un troisième mandat pour Kabila

L’épiscopat congolais a mis en garde jeudi les personnes appelant à un troisième mandat du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo, estimant que cette éventualité conduirait à l’« embrasement » du pays.

Des affiches récemment déployées par des partisans du parti au pouvoir à Kinshasa, présentant Joseph Kabila comme « candidat » à l’élection présidentielle du 23 décembre, sont au cœur d’une polémique en RDC, où société civile et opposition dénoncent une « stratégie dangereuse ».

« Notre candidat Joseph Kabila », peut-on ainsi lire sur une affiche signée par les Amis de Mova Sakanyi (Amos – PPRD), installée dans le marché Lalu, dans le quartier Binza Delvaux, dans l’ouest de Kinshasa. Cette affiche, située dans une artère très fréquentée de la ville, est à l’effigie du président Kabila, le montrant avec son bouc blanc et surplombant la foule.

Juste à côté, une autre affiche montre le ministre de l’Intérieur Henri Mova Sakanyi, derrière un micro, avec ce message : « L’homme de la situation difficile du pays, likofi ya Kabila » (coup de poing de Kabila, en lingala).

« Ces propos, motivés par les intérêts de leurs auteurs et non du chef de l’État qui ne gagnera pas à être responsable de l’embrasement du pays, doivent être déconseillés », a déclaré l’abbé Donatien Nshole, le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), lors d’une conférence de presse à Kinshasa jeudi 24 mai.

(…) Avec jeuneafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 9 =