Monnaie ECO: « la Guinée ne saurait adhérer à une zone monétaire sans les 15 États» (Alpha Condé)

Le Président Alpha Condé a pris part ce mardi 23 juin 2020 à une réunion par visio-conférence avec ses homologues de la Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, le Ghana, et le Nigeria, tous ces pays ayant leur propre monnaie. Il était question d’échanger sur la nouvelle monnaie « Eco » que les dirigeants ouest-africains comptent mettre en circulation d’ici la fin de l’année 2020.

Au cours des échanges, le Président Alpha Condé s’est tout d’abord réjouie de la tenue de cette rencontre stratégique: « Je vous félicite pour l’organisation de cette visio-conférence. Il est important de clarifier les choses. La Guinée reste toujours dans l’esprit de la 56ème session ordinaire. C’est-à-dire un panier de devises et de flexibilité. Évidemment, j’approuve la déclaration du Gouverneur du Ghana qui consiste à organiser une réunion des 15 Chefs d’État afin que nous puissions parler d’une seule et même voix. L’intégration sous-régionale est fondamentale pour le développement de l’Afrique de l’Ouest. Il m’a semblé que, lors du dernier sommet de l’Union africaine, la question était résolue et une déclaration proposée par le Président Alhassane Ouattara ressortait à l’esprit un Eco à 15 États, à moins que je ne me trompe ».

Les participants à cette réunion ont tous relevé la nécessité d’aller vers cette monnaie sous régional. Cependant, la confusion née de la récente déclaration du Président Ivoirien Alassane Ouatara sur l’arrimage de la future monnaie à l’euro, ne rassure pas les autres pays. C’est pourquoi le président guinéen se veut claire et ferme, la Guinée ne participera qu’à une monnaie liée à un panier de devise flexible: « Il est extrêmement important que nous arrivions à mettre en place l’Eco. Bien sûr, la maladie Covid-19 a atteint nos économies, mais nous devons avoir la possibilité de l’appliquer soit avant le 5 décembre 2020, soit de nous donner une marge. Mais nous devons demander à nos frères de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) de respecter la décision que nous avons prise à 15. C’est-à-dire que la décision de créer l’Eco a été prise par les 15 Chefs d’Etat. Et lors du dernier sommet de la CEDEAO à Abuja, en conclusion sur cette question, le Président Alhassane Ouattara, avant de partir, avait demandé que les techniciens continuent leur travail. Ce qui suppose qu’avant de partir, il était dans l’esprit de la CEDEAO. Nous avons été un peu surpris de la déclaration d’Abidjan et dernièrement de celle de Paris. Donc, il est extrêmement important pour clarifier les choses que le Président du Ghana demande une visioconférence entre les 15 Chefs d’État ».

Selon le président Alpha Condé, la Guinée reste dans l’esprit de l’Eco comme monnaie des 15 États de la CEDEAO avec l’espoir plus tard d’arriver à une monnaie unique pour l’Afrique.

Le chef de l’État guinéen conclu en déclarant: « la Guinée ne saurait adhérer à une zone monétaire sans les 15 États. Cette position est claire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 9 =