Mines: vers la construction d’une raffinerie d’alumine et un chemin de fer à Boké

La Société minière de Boké (SMB), va bientôt procéder à la construction d’une raffinerie d’alumine et d’une ligne de chemin de fer entre les permis de HOUDA et SANTOU et le Port minier de Dapilon.

L’enveloppe financière est de 1, 2 milliards de dollars américains pour une capacité de 40 millions de tonnes de bauxite par an.

C’est ce qui résulte d’une réunion de concertation tenue mardi, 11 décembre 2018 dans la préfecture de Boké avec la participation des responsables des services techniques régionaux et préfectoraux et communautés des villes impactées.

Selon le Directeur Général de la SMB, Frédéric Bouzigues, « le Consortium SMB Winning qui dispose d’environ 9.000 salariés, a aussi créé 150.000 emplois indirects. Ensuite, elle a exporté en 2017, 30 millions de tonnes de bauxite et 40 millions de tonnes en 2018

Pour mémoire, à cause de ce nouveau corridor de chemin de fer le long du bras du Port minier de Dapilon sur une distance de 135km, la SMB ambitionne l’achèvement des études d’impact et études de faisabilités en 2020 et en mars 2021, permis d’exploitation.

En outre, elle compte exporter 10 millions de tonnes de bauxite en 2022, 20 millions de tonnes en 2023 et 30 millions de tonnes en 2024 sur ce nouveau projet.

D’après M. Bouzigues, « Le chemin de fer dont il s’agit, sera conjointement réalisé par la SMB, Winning et WEIQIAO ».

S’agissant de la raffinerie d’alumine, la SMB est prête à faire un investissement colossal de 700 millions de dollars US pour une production annuelle de 1 million de tonne avec la création de 5 à 10.000 emplois pour les deux (02) projets.

Pour le secrétaire général de la commune rurale de Kolaboui, Aboubacar Camara, ce projet intégré du consortium SMB Winning est une aubène pour la Guinée pour son développement : « Nous demandons à la SMB de tout mettre en œuvre afin que les recommandations de la présente restitution soient mise en œuvre pour le bonheur de l’ensemble des populations des localités concernées

Il a, par ailleurs, souhaité l’implication de l’Etat dans la gestion des futures compensations des impacts soulevés dans cette étude environnementale et sociale.

Répondant aux inquiétudes soulevées par les uns et les autres, le directeur général de la Société d’expertise environnementale et sociale, a rassuré que toutes les préoccupations seront prises en compte par le projet, Winning-Guinée, pour satisfaire les préoccupations des communautés.

Faut-il souligner que la mise en œuvre des deux (02) projets, prévoit la création d’un corridor agricole et économique, le développement de l’industriel, la construction des routes d’accès pour les localités enclavées, la construction des infrastructures communautaires, la campagne d’information et de sensibilisation des parties prenantes sur la nécessité de mise en œuvre du présent projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 3 =