Marche funèbre réprimée en Guinée : les réactions de l’ONU, l’UE, la France et les Etats-contre l’usage de la violence

Les dernières violences meurtrières de Conakry ont fait réagir les organismes du sytème des nations unies. Les représentations du Système des Nations Unies, la Délégation de l’Union européenne, les Etats-Unis et de la France en République de Guinée ont « appris avec tristesse et consternation que les obsèques des personnes décédées lors des journées des 14 et 15 octobre dernier ont été endeuillées par de nouvelles victimes de violences ».

Les diplomates attendent les résultats des procédures judiciaires diligentées pour faire toute la lumière sur ces évènements (y compris les évènements des 14 et 15 octobre) et aux poursuites engagées vis-à-vis des  responsables quels qu’ils soient.

Elles invitent toutes les parties à la retenue, condamnent l’usage de la violence et tout acte de provocation, quels qu’en soient les auteurs. Elles exhortent les responsables à privilégier une gestion adaptée des manifestations publiques par les forces de l’ordre.

Les dites Missions invitent au plus tôt à la reprise du dialogue entre tous les acteurs politiques dans un esprit de responsabilité et d’apaisement. Afin de préparer les prochaines échéances électorales sereinement, il est primordial de préserver les acquis de la Guinée à savoir, la paix, l’Etat de droit, le respect des droits de l’homme et des institutions démocratiques.

Par le Système des Nations Unies, de la Délégation de l’Union européenne et des Ambassades des Etats-Unis et de France en République de Guinée.

Avec VisionGuinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 17 =