Mairie de Matoto : la cour suprême se déclare incompétente pour trancher entre le RPG et l’UFDG

La Cour suprême s’est prononcé ce jeudi sur le litige opposant le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Bouréma Condé à l’union des forces démocratiques de Guinée UFDG concernant l’annulation de l’élection du maire de Matoto.

Cette juridiction s’est déclarée incompétente à trancher dans ce litige. Le président de la Cour Suprême, Mohamed Ali Thiam qui a statué sur le recours introduit par Kalémodou Yansané, candidat de l’UFDG à la mairie de Matoto, s’est déclaré incompétent sur ce dossier après avoir cependant jugé recevable le recours des opposants.

Le 15 décembre 2018, l’élection du maire de Matoto a été entachée d’irrégularités qui a empêché le processus d’aller jusqu’à son terme. Kalimoudou Yansane de UFDG a réclamé sa victoire avec 23 voix contre 22 pour son adversaire Mamadou Tos Camara RPG. À la suite de ces irrégularités, le Ministre de l’administration du territoire a fait une déclaration dans laquelle il invalidait le scrutin.

Les avocats de l’opposition ont alors introduit un recours auprès de la Cour Suprême pour demander l’annulation de la décision du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation qui a ordonné la reprise du vote.

Au sortir de l’audience du 31 janvier 2019, les avocats de l’opposition estiment que la reprise du scrutin pour l’élection du maire de Matoto ne peut être effective. Elle continue à considérer que Kalémodou Yansané reste maire élu de cette commune malgré la décision du Ministre Bourèma Condé qui appelle à la reprise du scrutin.

À suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 9 =