Guinée : vers le couplage des élections législatives et du référendum?

S’achemine t-on vers le couplage des élections législatives avec le référendum? Les signaux du côté de l’État nous font penser ainsi.

Si le président Alpha Condé a officialisé le projet de changement constitutionnel et proposé une mouture dans ce cadre, tout coince pour le moment au niveau de la date pour la tenue de ce réferendum.

Lors du conseil des Ministres du 23 janvier 2020, « le Conseil a proposé à Monsieur le Président de la République la fixation d’une date appropriée de tenue du Référendum. Ce calendrier électoral fera l’objet d’un Décret du Président de la République qui, conformément à ses prérogatives constitutionnelles, procédera à la convocation du corps électoral en vue du Referendum constitutionnel », peut on lire dans le communiqué final du Conseil des Ministres.

Au vu des difficultés financières et logistiques qui se posent à l’organisation des élections législatives, les faire suivre par le référendum et aller à l’élection présidentielle en octobre 2020, tout porte à croire que le président Alpha Condé pourrait faire économie d’une année ponctuée seulement de scrutins aux coûts financiers colossaux.

Par ailleurs, les cycles électoraux étant particulièrement tendus en Guinée, il est difficile de croire, qu’au plus fort des contestations que traverse actuellement le pays, le Gouvernement prenne le risque de convoquer trois fois le corps électoral. Ce qui ferait en moyenne une élection par trimestre.

De nombreux analystes pensent que le couplage des élections législatives et du référendum pourrait en effet être la prochaine décision que prendra le chef de l’État Alpha Condé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 14 =