Guinée: un cas suspect de coronavirus détecté à l’aéroport de Conakry

Un cas suspect de contamination au Coronavirus qui sévit actuellement en Chine a été détecté en Guinée. Le suspect, dont le cas n’est pas encore confirmé, est originaire du Bangladesh. Il est arrivé à bord d’un vol en provenance de Dakar, la capitale sénégalaise. L’information est donnée par nos confrères d’africaguinée.

C’est le dispositif sécuritaire activé récemment à l’aéroport international de Conakry Gbessia qui a déceler ce cas suspect. Les services sanitaires ont immédiatement placé l’individu en quarantaine au Centre de Traitement Epidémiologique de Nongo, construit pendant la période du virus Ebola.

Selon les responsables sanitaires, « rien ne prouve encore qu’il s’agit du Coronavirus mais on a voulu limiter les risques parce qu’il présentait quelques symptômes. Il a été mis en isolement ».

Plus loin, le Directeur de l’agence nationale de la sécurité sanitaire explique : «Nous avons commencé par renforcer nos points d’entrées. Nous avons ciblé l’Aéroport de Conakry plus certains ports. Grâce à nos dispositifs mis à l’Aéroport de Conakry, hier dans la soirée, nous avons eu un citoyen asiatique de la République de Bangladesh qui était en séjour en Guinée depuis 6 mois. Il a fait le déplacement vers la République sœur  du Sénégal où il a été invité à dépanner un engin. Il a fait quatre jours là-bas. C’est à son retour qu’il a commencé à faire de la fièvre et de la toux. Grâce à nos dispositifs mis à l’aéroport, la caméra thermique a senti qu’il faisait de la fièvre. On a alerté nos agents sur place. C’est ainsi qu’on l’a isolé dans notre centre qu’on a préparé au niveau de l’aéroport. Grâce au numéro d’alerte qu’on a mis en place, on a appelé nos équipes qui se trouvent au centre de traitement de NONGO qui sont venues le conduire  audit centre ».

Pour Docteur Sakoba Keïta, il est encore trop tôt de parler de coronavirus. Le suspect n’a pas effectué de déplacement vers la Chine depuis le début de l’épidémie. Le Sénégal d’où il provient également n’a encore enregistré aucun cas. Cependant, le Directeur général de l’ANSS assure que  toutes les dispositions sont prises et que des échantillons des prélèvements effectués ont été acheminés à  Kindia pour analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 19 =