Guinée : trois millions de dollars pour soutenir la culture d’anacarde à Siguiri

L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et la Société AngloGold Ashanti de Guinée (SAG) ont signé hier mercredi 06 novembre 2019 un protocole d’accord. Ce document porte sur un appui financier de 3 millions de dollars américains pour le développement agricole dans la ville de Siguiri, situé au nord-est de la Guinée. Il s’agira pour les parties signataires de contribuer chacune à hauteur de 1.5 million de dollars US à un projet d’anacarde à Siguiri.

Pour le Directeur Général de la SAG, le but de cette coopération est d’offrir aux communautés de Siguiri, des moyens de subsistances durables. L’appui financier devrait servir à former, encadrer et améliorer les méthodes de subsistance des producteurs locaux d’anacardes, en fournissant des intrants avec pour principales cibles les femmes et les jeunes. « Environ 500 emplois permanents et 2 000 emplois indirects seront créés grâce à la culture d’anacardes et à l’ensemble de la chaîne de valeur » assure Abdourahamane Diaby Directeur Général de la SAG.

L’USAID, l’autre signataire de cet accord matérialise ainsi son engagement à accompagner le Gouvernement guinéen dans sa mission en faveur de l’emploi des jeunes à travers les filières de l’anacarde. « Le secteur minier est très important mais ne peut à lui seul développer le pays. L’agriculture est aussi un moteur de développement en Guinée c’est pourquoi nous nous associons aujourd’hui au secteur minier pour la promotion de l’emploi jeune en Guinée par le biais de l’agriculture » précise Jeff Bryan, Directeur Pays de l’USAID.

Cette initiative portée par la SAG avec l’appui de l’USAID est née d’une demande du Gouvernement guinéen relative à la diversification de l’économie nationale afin que les sociétés minières s’engagent beaucoup plus dans l’investissement dans les projets porteurs d’emplois durables au-delà de l’activité minière.

L’objectif à long terme est que les mines servent de levier de développement, de catalyseur pour la diversification de l’économie nationale. C’est pourquoi le Ministre des Mines et de la Géologie Abdoulaye Magassouba affirme : « grâce aux investissements générés par les activités des sociétés minières, la Guinée pourrait être un pays avec une croissance inclusive qui participe significativement et durablement à la réduction de la pauvreté comme le souhaite le Chef de l’Etat ».

La prochaine phase de cette coopération est la construction dès l’année prochaine d’une unité de transformation pour l’anacarde à Siguiri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 9 =