Guinée: nouvelle démonstration de force des opposants à un changement constitutionnel

Les partisans de l’opposition guinéenne ont battu hier mardi 10 décembre le pavé dans les rues de Conakry et quelques préfectures de l’intérieur du pays. La marche a été conduite dans la capitale par  les principaux leaders du FNDC, dont des responsables politiques, contre le projet de changement constitutionnel dont le débat fait rage dans le pays.

Si jusqu’à ce jour, le président Alpha Condé n’a pas exprimé la volonté de briguer un nouveau mandat, ses opposants quant à eux le soupçonnent de vouloir se maintenir au delà de 2020 en changeant la constitution actuellement en vigueur.

La marche de protestation de ce mardi a démarré aux alentours de 13 heures au rond-point tannerie et a pris fin à 18heures sur l’esplanade du stade du 28 septembre où les responsables du front ont fait des déclaration devant des partisans.
« S’ils veulent le troisième mandat, ils n’ont qu’à partir ailleurs, mais ce n’est pas en Guinée », a lancé le coordinateur national du FNDC Abdourahmane Sanoh qui appelle à la poursuite du combat pour ne pas « trahir la mémoire des victimes ».

Pour cet acte 6 des partisans du front national pour la défense de la constitution FNDC, des manifestations ont eu lieu dans certaines préfectures du pays telles que Télimélé, Pita, Dalaba, Mamou, Koundara, Labé et Fria. Le ministère de la sécurité qui a fait un bilan de la mobilisation en fin de journée, a noté avec satisfaction qu’aucun incident ne s’est déroulé. Les forces de l’ordre ont respecté les consignes hiérarchiques et géré ce mouvement de foule avec professionnalisme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 15 =