Guinée : le parti au pouvoir démarre sa convention nationale sous fond de candidature d’Alpha Condé

La salle du palais des congrès de Conakry est toute habillée en jaune, couleur du parti au pouvoir, le RPG arc en ciel. Les carrefours aux abords ainsi que les différentes entrées de l’édifice sont bandés d’affiches à l’éffigie du président Alpha Condé, président sortant. Le parti tient du 5 au 6 août sa convention nationale. Une rencontre des différentes fédérations pour choisir le candidat à la prochaine élection présidentielle.

Il n’est plus l’ombre d’un doute que le président sortant pourrait être désigné pour briguer un nouveau mandat. Un constat qui fait dire à certains opposants que le congrès de Conakry n’est que simple formalité politique. Même si Alpha Condé n’a toujours pas levé le voile sur sa possible candidature en octobre 2020, sa formation politique semble décidé à le reconduire.

La convention qui se tient sur deux jours sera marquée ce mercredi 05 août par des travaux en commission. La dernière journée planchera sur le choix du candidat nationale. Le front national pour la défense de la constitution (FNDC), figure de proue l’opposition, prévoyait une manifestation ce jeudi en protestation à ce choix qu’il juge illégal, avant de la reporter sine die pour cause d’examens scolaires.

Aux yeux de la nouvelle constitution, la candidature du président Alpha Condé pourrait bien être validée par la cour constitutionnelle. La promulgation du nouveau texte fondamental a en effet ouvert la voix à la quatrième République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 25 =