Guinée: le Gouvernement se dit favorable à une nouvelle constitution

Le ton est officiellement donné. Le Premier Ministre Kassory Fofana et son Gouvernement soutiendront le Président Alpha Condé pour l’adoption d’une nouvelle Constitution.

Le chef du Gouvernement n’a pas mâché ses mots. À la faveur d’une conference de presse ce mercredi à Conakry, il se dit favorable à un référendum qui permettrait à la Guinée de disposer d’une nouvelle Constitution. Selon Kassory Fofana, l’actuelle constitution regorge des manquements. Parmi ces manquements figure le principe d’attachement de la Guinée au panafricanisme ainsi que le nombre d’institutions républicaines.

« Je paraphrase Zogbélémou en disant qu’on ne peut pas défendre une constitution en la violant. Le débat en cour donne l’impression que les uns et les autres violent la constitution. Elle garantit la libre opinion, et c’est dans la divergence qu’il va y avoir le consensus. Les constitutions changent au rythme des mutations sociales. C’est pourquoi on parle de 3è, 4èmeou de5èmerépublique », a précisé ce mercredi 29 mai 2019 le Premier Ministre Kassory Fofana.

Les Ministres favorables

Le Gouvernement guinéen va donc soutenir le projet de référendum portant sur l’adoption d’une nouvelle Constitution. Le premier Ministre ajoute par ailleurs que l’ensemble de ses ministre militent en faveur de cette initiative.

J’ai posé la question au Gouvernement, en invitant chaque Ministre à se prononcer sur le oui ou le non sur la nécessité d’une nouvelle constitution. Le principe est unanime (…). Nous avons une constitution qui consacre une douzaine d’institutions, imaginez ce que cela engendre en terme de couts. Une constitution qui fait renoncer à la Guinée à ses marques habituelles de panafricaniste. Oui ou non il est nécessaire de revenir là-dessus ? La question d’une nouvelle Constitution je dis oui en tant que citoyen, en tant que gouvernant je dis oui. La démocratie c’est aussi le respect de l’opinion de l’autre », a ajouté le premier ministre guinéen.

Tout porte désormais à croire que le referendum sur une nouvelle Constitution est plus que jamais d’actualité en Guinée. Bien que le Président Alpha Condé ne s’est pas officiellement prononcé sur une possible candidature au delà de 2020, les suspicions vont bon train au sein de la classe politique guinéenne. Ses opposants l’accusent de vouloir de profiter de ce changement de constitution pour s’offrir de nouveaux mandats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 15 =