Guinée : la police met la main sur un réseau de falsification de reçus de passeports

Ce sont nos confrères du site le djely.com qui livrent l’information. Trois employés (dont une femme) de la banque panafricaine, Ecobank, sont actuellement à la Direction de la police judiciaire (DPJ) , dans le cadre d’une enquête qui devrait à terme, démanteler un réseau sophistiqué de falsification de reçus de passeports.

Les membres du réseau, plutôt malins mais profitant également des failles sécuritaires du système mis en place, délivraient des reçus à des citoyens contre versement par ces derniers des frais de confection des passeports, fixés à 500.000 GNF.

Le montant perçu ne partait pas dans le compte créé à cet effet. Il était plutôt directement encaissé par le fameux réseau qui, ainsi, s’enrichissait au détriment de l’Etat. Nos sources ne savent pas de quand date le début de ces manœuvres.

Mais le manque à gagner qui en aurait résulté s’élèverait à des milliards de francs guinéens. Notre source proche de l’enquête précise que le défi est de réussir à remonter toute la chaine de la complicité que requiert une arnaque aussi sophistiquée. « Parce que pour réussir un coup pareil, les plus hauts responsables de la banque ne peuvent ne pas savoir« , pense-t-il.

3 Replies to “ Guinée : la police met la main sur un réseau de falsification de reçus de passeports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 4 =