Guinée: il faut 2000 milliards GNF pour refaire les ponts vetustes

Depuis sa nomination à la tête du Ministère des travaux publics, Moustapha Naité fait face à de nombreuses urgences. Les ponts cèdent les uns après les autres et la vétusté des routes est de plus en plus perceptible. Pour y remédier, les cadres de ce département ont fait une évaluation des besoins de remise en états de ces ouvrages de franchissement et font une demande en ressources financières de l’ordre de deux milles milliards de francs guinéens.

Le nouveau ministre demande en effet 302 millions de dollars (environ deux mille milliards 721 millions de francs guinéens). «Nous travaillons aujourd’hui sur un plan d’entretien, de rénovation et de réfection de l’ensemble des ouvrages de franchissement en état critique existant sur les routes nationales… Au total, il faudra un financement global d’environ 302 millions de dollars», a annoncé le ministre Naïté.

Le nouveau ministre compte soumettre cette proposition au Conseil des ministres afin que, si elle est approuvée, cela soit pris en compte dans le prochain projet de loi de finances rectificative. Pour la recherche des financements des actions déjà identifiées par les cadres du ministère,  Moustapha Naité indique qu’il mise aussi sur le partenariat public privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =