Guinée: bilan de la journée de protestation du lundi 13 janvier

Comme annoncé précédemment, la manifestation du FNDC s’est bel et bien déroulé ce lundi 13 Janvier 2020. Elle a été émaillée par l’érection des barricades de toutes natures y compris des troncs d’arbres, du déversement de l’huile de vidange sur les chaussées, qui pourraient entrainer de graves accidents de circulation routière, des jets de pierres sur les biens publics et privés, ainsi que sur les forces de l’ordre ayant entrainé des blessés et des dégâts matériels, selon les autorités administratives.

Dans la région de Conakry, sur les 131 quartiers, des troubles ont été enregistrés dans 12 quartiers, notamment à Kènien et Hafia dans la commune de Dixinn, Touguiwondy port et Bonfi dans la commune de Matam, Gbessia Port I et IIDabompa, dans la commune de Matoto, DaressalamBomboliBambétoSimbayaNongo, Kaporo rails dans la commune de Ratoma, Coronthie dans la commune de Kaloum, note le Ministère de la sécurité et de la protection civile.

A l’intérieur du Pays : sur les 33 préfectures, l’appel à la manifestation par le FNDC a été observé à Boffa, Boké, Mamou, Dalaba, Pita, Labé et Lelouma. A Boffa, la route nationale Dubréka-Boffa-Boké, barricadée à hauteur de Boffa a été libérée par les forces de l’ordre sans incident et la circulation a repris son cours normal.

A Pita, les locaux du commissariat central de Police et de la brigade de la Gendarmerie Territoriale ont fait l’objet de jets de pierres par des manifestants ayant entrainé des dégâts matériels importants. Dans la ville de Labé, après plusieurs tentatives d’attaque des sièges du Gouvernorat et de la Préfecture, les manifestants se sont attaqués au Tribunal de Première Instance de Labé qui a été finalement incendié avec deux véhicules consignés. Ils se sont également attaqués au siège du RPG Arc-en-ciel au quartier Konkola de la commune urbaine.

Selon un communiqué officiel, un corps a été déposé aux environs de 17h à la morgue de l’Hôpital Ignace Deen par la Croix rouge. Il s’agit de la personne de Thierno Mamadou SOW. Les manifestants, quant à eux, font état de trois morts.

À la fin de la journée, le bilan fait état de dix (10) personnes interpellées dont les dossiers feront l’objet d’une instruction. Les organisateurs appellent leurs militants à la poursuite de la manifestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 25 =