Crise malienne : voici les recommandations clés de la CEDEAO pour la transition

La réunion extraordinaire des chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO sur la crise politique malienne a abouti à plusieurs recommandations. Les dirigeants de l’espace économique ouest africain ont ténu ce vendredi 28 août leur deuxième sommet extraordinaire pour plancher sur les suites à donner au coup d’Etat militaire du 18 août dernier contre le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Plusieurs heures d’échange qui devraient permettre d’évaluer les sanctions prises contre le Mali au lendemain de ce putch. Au terme de la rencontre, la communauté économique des Etats de L’Afrique de l’ouest a recommandé entre autres la tenu d’une transition rapide de douze (12) mois.

Mieux, cette transition politique rapide devra être dirigée par un civile selon les recommandations de la CEDEAO. Par ailleurs, les autres sanctions prises contre le pays seront aménagées au fur et à mesure de l’évolution de la situation sociopolitique du pays.

Les militaires qui ont renversé le régime du président IBK ont quant à eux proposé au médiateur sous régionaux une transition politique de trois ans dirigée par un militaire ou un civil. Le désormais ex président a recouvré sa liberté et rejoint sa résidence privée dans la capitale malienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 18 =