Côte d’Ivoire: le taux de pauvreté est passé de 51 à 46,3% entre 2011 et 2015

La Banque africaine de développement vient accordé un prêt de 112,09 millions d’euros à la Côte d’Ivoire. ce prêt est destiné à financer le Projet d’appui au programme social du gouvernement (PA-PS Gouv).

Le projet a pour objectif de pérenniser les actions du plan national de développement (PND) de la Côte d’Ivoire, qui a permis de baisser le taux de pauvreté de 51 à 46,3% entre 2011 et 2015.

Marie Laure Akin-Olugbade, la directrice à la BAD en charge de l’Afrique de l’Ouest souligne que les efforts du gouvernement depuis 2012, à la sortie de la crise, se sont traduits par une forte croissance du PIB d’environ 8% par an. Ce qui a fait de la Côte d’Ivoire l’un des pays les plus dynamiques au monde.

Malgré tous ces efforts, le gouvernement ivoirien note que des mesures additionnelles devraient être prises, pour intensifier ses actions sociales afin de satisfaire les attentes des populations vulnérables, surtout en milieu rural.

Crée en 2018, ce programme a pour but d’amplifier l’impact des interventions du PND sur les populations vulnérables. Il prend en compte non seulement les opérations en cours d’exécution dans le cadre du PND, mais il élargit aussi ses actions dans de nombreux secteurs : santé et protection sociale, agriculture, nutrition, emploi des jeunes, renforcement du pouvoir économique des femmes, transport, hydraulique rurale.

Les réalisations du Projet d’appui au PS Gouv couvriront 17 régions de la Côte d’Ivoire. La population bénéficiaire du projet est estimée à environ 3,5 millions. Les principaux résultats attendus sont l’amélioration de la production et des revenus pour environ 20 000 agriculteurs, dont plus 50 % de femmes; le projet permettra également d’améliorer l’accès aux services sociaux de base pour les populations de la zone du projet ainsi que l’employabilité pour 20 000 jeunes ; la création de 1 360 petites et moyennes entreprises est escomptée ainsi que la création d’au moins 17 600 emplois permanents et environ 8 500 emplois temporaires pendant la phase de réhabilitation des infrastructures.

Marie Laure Akin-Olugbade a également rappelé que ce Projet est conforme à la Stratégie à long terme de la Banque (2013-2022) et à ses priorités stratégiques « High 5 », notamment « nourrir l’Afrique » et « améliorer les conditions de vie des populations ». Il est également en adéquation avec la Stratégie pour l’emploi des jeunes de la Banque (2016-2025) et avec sa stratégie liée au genre. »

Le projet d’appui au PS Gouv est en cohérence avec le Plan d’action multisectoriel pour la nutrition 2018-2025, à travers lequel la Banque africaine de développement s’engage à accroître la proportion de ses investissements dans les cinq secteurs clés suivants : santé, agriculture, eau et assainissement, protection sociale et éducation ; ces secteurs qui ont un impact certain sur la nutrition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 14 =