CAN U-17 : la CAF confirme la disqualification de la Guinée

La décision est tombée. La Confédération Africaine de Football confirme la disqualification de la Guinée en rejetant son appel au sujet de la falsification des documents de deux joueurs guinéens lors de la CAN U17.

Les U17 guinéens sont donc punis pour la falsification de documents concernant deux joueurs à savoir Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita. Ces derniers avaient pris part à un tournoi international au Japon en 2016 et à la CAN U17 en 2019 avec des documents différents. En conséquence de cette décision de la CAF, le Syli cadet ne disputera pas la prochaine coupe du monde de sa catégorie.

La fédération guinéenne de football avait interjeté appel de la décision du jury disciplinaire de la CAF. Cette semaine, le comité exécutif a statué sur cette question et a confirmé les sanctions prononcées à l’encontre de la Guinée. « Nous vous informons en conséquence que le comité exécutif a approuvé de réintégrer le Sénégal, l’équipe classée 3e du groupe B en tant que 4e représentant de la CAF à la coupe du monde de la FIFA U17 qui se jouera au Brésil 2019 » peut-on lire dans un communiqué.

Les autorités guinéennes attendent néanmoins le verdict du tribunal arbitral du sport TAS. Si cette dernière tranche en faveur du Sénégal, les vices champions d’Afrique cadets devront notamment restituer leurs médailles d’argents obtenues lors de cette compétition.

Nous vous proposons ici l’intégralité de la décision rendu par la confédération africaine de football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 5 =